top of page

Explosion au Miroir, les codes changent

Dernière mise à jour : 20 oct. 2023


Gaël Dufrêne, le dessinateur de machines

Située près de la mairie de Poitiers, le Miroir revèle chaque année des trésors inestimables. Depuis sa création en 2016, ce projet est un nouveau joyau de la culture. Méconnue de la majorité de la population de la Vienne, elle propose de découvrir une expression visuelle à laquelle nous ne sommes pas habitués.


Le Miroir propose depuis quelques années des expositions artistiques variées, mettant en avant des formes d’expressions relatant une histoire. A l’exemple d’Aubuisson, une histoire de tapisserie, en 2019. Ce projet nous a fait voyager à l’étranger, avec Formes nues : design domestique et aluminium au japon (1910-1960).


En septembre 2022, le Miroir a investi les locaux de l’ancien théâtre de la place du maréchal Leclerc à Poitiers, pour y installer une galerie d’exposition. Cette année le projet présente jusqu’au 17 septembre 2023, Brut ! Génies insolites et artistes hors-les-normes. Cette exposition est en partenariat avec l’association EgArt.



L’art brut, une réalisation spontanée

Brut !? Qu’est-ce qui est mieux que la spontanéité pour donner une œuvre brute ? De nombreux artistes depuis un siècle sortent des sentiers battus et non des écoles d’arts. En 1945, Jean Dubuffet caractérise d’Art brut les œuvres réalisées par des personnes rencontrées dans des hôpitaux psychiatriques. Cet art s’est développé au cours du XXème siècle.


Trente artistes sont présentés dans l’exposition dont certains publicités par EgArt, une association qui soutient des artistes en situation de handicap psychique ou mental. Dès l’entrée, il est possible de découvrir les œuvres de Gaël Dufrène, le dessinateur de machine. C’est l’histoire d’un homme de 43 ans qui est passionné de locomotive et qui a le souci du détail. Son dessin technique devient œuvre d’art.


L'univers coloré de Pascal Audin avec la peinture murale originale célébrant l'amour

Pour chaque exposition, le Miroir a l’habitude de s’associer à un artiste. Cette année, c’est Pascal Audin, connu dans la Vienne pour peindre un univers de couleurs. Pour l’occasion, s’inspirant du thème, il a créé une peinture murale célébrant l’amour. Cet amour que les artistes en situation de handicap présentés par EgArt expriment avec spontanéité.



Art contemporain en profusion


Alain Bourbonnais, Les Turbulents

Victor Hugo, grand écrivain, pratiquait déjà cette méthode de dessins spontanés. Les surréalistes en réalisaient aussi en dehors des codes de leurs courants. Jean Dufrène, artiste et théoricien français, qui a donné le nom a ce nouveau courant, a constitué une collection importante et établie au musée de la Collection de l’Art Brut à Lausanne en Suisse.


Cet Art brut fait l’objet de plusieurs collections. En France, il existe celle de l’Aracine, constituée dans les années 1980 qui est présentée dans le musée LaM à Villeneuve-d’Ascq dans l’agglomération de Lille. Cet art se développe dans les années 1970 en prenant différentes formes. Ainsi nait la Fabuloserie.


Celle-ci est le nom donné au musée d’Alain Bourbonnais. Cet architecte et artiste, constitue des sculptures avec diverses matières. Il crée les Turbulents, que les visiteurs peuvent voir au Miroir ainsi que d’autres œuvres de lui et d’artistes dans sa mouvance. Une exposition qui va chambouler tous les codes des amoureux de l’art.



34 vues0 commentaire

Comments


bottom of page