top of page

SEPAV, au secours des animaux

Dernière mise à jour : 29 juil.


Damien Dantin a récupéré un bulldog destiné à des combats de chiens clandestins. Il est actuellement en rééducation chez lui et redevient un chien normal.

De nombreuses associations existent pour la protection animale. Souvent, celles-ci sauvent les chiens et les chats abandonnés. Celle que Damien Dantin a créée en 2020, la SEPAV, prend en charge tous types d'espèces.


L'association Secours environnement protection animal Vienne a pour objectif de «venir en aider à tous les animaux en péril mais aussi du secours environnement. Nous sensibilisons les personnes sur l'environnement, sur le gaspillage », explique Damien Dantin, le fondateur.


À travers son association basée à Scorbé-Clairvaux, le jeune homme mène des " combats " contre les parcs animaliers de la Vienne dont les animaux ne sont pas suffisamment bien traités, souvent par manque de personnel dédié à ce rôle.

Une place prédominante des animaux

Damien Dantin a toujours vécu dans un milieu où les animaux étaient présents. Il a vécu dans un milieu agricole et son père était passionné par la chasse. « Il était aussi passionné par les loups sauvages ». Le jeune homme a passé aussi beaucoup de temps chez sa grand-mère qui était éleveuse. Elle avait des chèvres, des volailles, des cochons...


Cette ferme familiale était parsemée d'animaux mais il y avait également un côté maraichage. Son milieu d'origine a permis au jeune homme de s'engager dans des études agricoles. Il a aussi l'expérience des espaces verts. « Mon rêve quand j'étais petit, c'était de devenir garde forestier », révèle Damien Dantin.


Suite à des problèmes médicaux, le jeune homme n'a pas pu poursuivre son travail et a choisi de passer une formation de maître chien, mais en vain pour le côté professionnel. C'est ainsi que l'idée de créer une petite entreprise en maraichage-permaculture est venue. Et l'association a été une continuité.


« Je recueillais déjà des animaux à titre privé » mais derrière il fallait trouver un financement car s'occuper d'animaux demande un certain pécule. Et c'est ainsi qu'il a voulu créer l'association. Cette structure lui a aussi permit d'élargir son champ d'action et de se créer un réseau pour aider le monde et l'environnement.


Damien Dantin, président de l'association SEPAV. DR

Du bénévolat pour l'association

Les personnes intéressaient par la cause animale peuvent contacter l'association via Facebook et peuvent s'engager en signant une charte. Il leurs est proposé de venir sur deux demi-journées par mois afin d'aider à nourrir les animaux et à construire des lieux pour ceux-ci.


« Chez nous c'est assez souple », précise Damien Dantin. Les personnes peuvent venir selon leurs disponibilités. Les fondateurs voient si les futurs membres ont de l'expérience dans les différents domaines que touchent l'association puisqu'en plus des animaux, ils font de la permaculture.


Les membres peuvent aussi devenir famille d'accueil pour les animaux abandonnés. Il y a deux manières. La première est administrative imposé par l'État et l'autre est le côté associative. Si une personne a par exemple du terrain, elle peut recueillir un cheval.


Un contrat est donc fait entre l'association et la personne qui s'engage à prendre soin de l'animal. « L'association prend en charge les frais vétérinaires et une partie de l'alimentation ». L'avenir de l'animal se retrouve dans les mains de la famille d'accueil qui l'adopte ou de l'association qui lui trouve un propriétaire.

239 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page